Virée à Gand

c’est décidé je commence mon tour de belgique. c’est dimanche et il fait chaud. Idéal pour une balade. je prends ma petite voiture et en route pour Gand.
j’ai un peu tourné au hasard des rues. sans plan, j’essaie de trouver d’autres repères : un café, une jolie façade, un carrefour compliqué, une rambarde verte. heureusement c’est une petite ville.
la chanson de brel sur les flamands me revient. pas celle sur les flamandes, mais celle plus polémique où il est beaucoup plus virulent… extrait :
« vous ne pouvez pas obliger nos enfants à aboyer flamand
même s’il y a des rues à Gand qui pissent dans les deux langues
tu vois quand je pense à vous j’aime que rien ne se perde »
au vu de quelques propos entendus autour de moi, le conflit wallon-flamand s’est à peine estompé depuis.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *